Juin 2017 


1er juin

Soleil, 16° vent E 28° chaud





2 juin

Nuages, 20° vent E orages pluies, 28° 22° 24°


.

8 oisillons.

Nourrissages.

Voir VIDEO 0206.flv (1mn13s)

On ouvre les yeux.
















.
.
































3 juin


Nuages, 18° vent NO 20° 17°


.
Ils ont dormis seuls cette nuit.

Au douzième jour c'est un peu tôt, curieux.

















.




Les yeux sont ouverts mais je ne compte plus que 6 oisillons.



Voir VIDEO 0306.flv (45s)






















Dans la série les p'tites bestioles du balcon...




.

Un petit coléoptère marron et noir que je ne pensais pas trouver déambulant sur mon palier!

Il fréquente plus facilement les herbes que les immeubles car ses larves aiment les racines des graminées. Emporté lors d'un nettoyage de jardin?


Probable,

Hoplie brune ou Hoplie farineuse.
[Hoplia farinosa (=philanthus) - Coleoptera Rutelidae Hopliinae-] 
(Welsh Chafer)

9mm

LA SUITE ICI




(b010617-juin)













4 juin


Nuages, 12° vent O 20° soleil



.

























.
Leur mère est revenue coucher au nichoir, elle a du trouver qu'il ne faisait pas bien chaud.

















.











Rafraîchissement. pour Madame
















.



A moi, à moi!


Voir VIDEO 0406.flv (1mn10s)





.











Premiers entrainements.













D'un peu plus loin...

.


Ce coffret en cuir noir à l'allure bien étrange, à tel point qu'on se demande à quoi on a affaire, est une Cicadelle aux yeux rouges. Elle arbore deux taches rouges sur le pronotum.


 [Penthimia nigra -Homoptera Cicadellidae Deltocephalinae- ] 

4mm


Elle est très variable, sa couleur peut aller du noir au brun, avec ou sans taches rouges. Elle peut aussi avoir des taches rouges ou même des bandes sur les ailes. Une seule espèce dans son genre en France.

Elle vole (si, si elle a des ailes) mais préfère marcher.



LA SUITE ICI



(ParisPF240417-avril)









5 juin


Nuages, 16° vent SO 24°





.



Leur mère a couché avec eux cette nuit.

























6 juin

Couvert, pluies, 14° vent SO pluies, grêle, bourrasques, 17°





.

Leur mère n'a pas couché au nichoir cette nuit.

Là cela veut dire que la sortie est proche!



























7 juin

Couvert, 11° vent SO 20° vent O

.Leur mère est restée cette nuit!

Les parents les nourrissent parfois juste à partir de la porte en se penchant.

Mais ils ne sont plus que 5, perte d'un oisillon, comme dans la nichée précédente à quelques jours de la sortie.




















8 juin

Nuages, 15° vent S soleil, 27°



.
















Hello!




















.

La mère n'est pas restée cette nuit avec eux. Hier il y avait de l'entraînement, un des oisillons s'exerçait ferme. Et ce matin...


Sortie UN à 8h20. Sortie rapide, il s'est présenté et est sorti.






.

















Voir VIDEO UN.flv (2903k, 4s)







.



Un très bel oisillon qui vole fort bien et qui quittera la terrasse une dizaine de minutes plus tard..








.









J'suis beau non?








.









10h37 une autre tête à la porte. On regarde, on étudie longuement et... on rentre.








.












Et puis toute la journée, Hé! çà y est je sors, vous me voyez? Hé bien non! Je rentre. Parfois il semble qu'il va se lancer mais non.







.
















Bof! Je vous ai bien eu hein?


















.


Les parents continuent une navette infernale.


Alors? Non?  Le bouchon n'ouvre pas le bec.







.














Alors... Si tu n'en veux pas, pousses-toi, place, je rentre!










.

Chrysalide?




.


















Et un joli petit cœur... probablement un cocon d'araignées.



.


Et toujours les corvées...










.












En famille, les deux parents au premier plan.

Ce soir 20h30 les 4 sont dans le nichoir après encore quelques apparitions à la porte.


La suite demain!






9 juin

Pluies et orages dans la nuit.

Nuages, 16° vent O soleil, 22°





.

Orages et pluies toute la nuit. Bien sûr les quatre ont dormis seuls. Au matin le petit déjeuner a été livré dès 5h30.

La petite tête de DEUX est apparue à 6h45. Il faudra attendre 7h06 pour qu'il se lance dans le grand monde. Si vite qu'il disparaît en volant.


Voir VIDEO DEUX.flv (2903k, 11s)






.











Une merlette appelle ses petits dans le bouleau.







.






8h39 voici TROIS qui se décide à regarder un peu ce qui se passe. Il sort à 9h54 après un dernier nourrissage.




Voir VIDEO TROIS.flv (2903k, 3mn11s)

(Les oscillations de l'image sont dues à son autofocus. Les vidéos n'ont pas de son la caméra étant à l'intérieur.)



.











Celui-ci? C'est DEUX revenu de sa balade! Il a retrouvé le chemin de la terrasse.




.















Trois est là dans la clématite.




.





Et après peu d'hésitations QUATRE sort à 9h11.









.














Il se pose sur le perchoir du nichoir et va y rester longtemps, très longtemps...


Voir VIDEO QUATRE.flv (2903k, 4mn21s)

J'ai coupé la vidéo mais sûrement pas encore assez!


.






Une petite balade pour QUATRE dans le Chlorophytum.





.














Enfin, le petit dernier, CINQ se décide à 9h35.



Voir VIDEO CINQ.flv (2903k, 1mn13s)





.




Un CINQ qui n'ira pas loin! Il tombe plutôt qu'il ne sort en volant. Il va se cacher derrière mon arrosoir. Dur, dur d'être jeune mésange. Il est encore posé sur ses coudes et non sur ses pattes.









.











Bon il va mieux les parents sont là et apporte une bonne consolation.

Et... il n'est pas tout seul sur cette grande terrasse (enfin grande pour lui...)!!




.







Car pas bien loin, tiens, un autre copain!








(Ne pouvant être là le matin, "deux" est le seul que j'ai vu sortir. J'ai retrouvé les 3 sur la terrasse dans la matinée.)




.


En fait 3 oisillons sont restés sur la terrasse. Je pense 3 4 et 5 car 2 depuis longtemps s'était posé sur le rebord. Ne me demandez pas qui est qui dans ce trio!

Le décor n'est pas génial mais il y a eu de gros orages cette nuit et beaucoup de pluie. Les pétales sont à terre et ceux des impatiens vraiment moches quand ils fanent.

Pas moyen de balayer bien sûr, ce n'était pas le jour avec la sortie des petits!









.


Pas bien gros vu comme cela n'est-ce pas.



.



















On découvre l'eau. Pas mal la baignoire pour se percher quand on chancèle un peu sur ses pattes.


.




Généralement ils préfèrent rester groupés.


.











De temps en temps l'un d'entre eux fait un louable effort et essaye de se hisser plus haut.


.











A 14h30 un petit réussit à grimper sur une orchidée suspendue, une Masdevallia à côté de la Vanda.








.














C'est quoi ce truc? Qu'importe j'ai bien progressé.


.







Si bien qu'il réussit à voler jusqu'au rebord extérieur où il restera longtemps, une demi-heure,  pas de problème, il est servi par les parents qui l'ont bien vite repéré.

A 15h il décide de faire le grand saut et s'envole vers sa vie de mésange.




.














Les deux restants piaillent mais ne sont pas oubliés. C'est la mère surtout qui s'en occupe, on entend le père plus loin qui appelle les autres.



.















.









Décollage.




.









Ils piaillent à qui mieux mieux.







.










Tiens? tu es là?

Son père semble un peu surpris. Quant au petit il est sur le point de prendre son premier bain.





.














Quelques timides essais mais ils ne sont manifestement pas encore prêts.

17h ils sont là.

17h25 je ne vois plus et je n'entends plus qu'un oisillon, j'ai quitté la terrasse quelques minutes et un des deux a du partir. Mais NON! ils sont encore là tous les deux.

J'ai coupé l'arrosage automatique pour éviter les pattes trop mouillées.










Après bien des hésitations, ce petit s'est hissé sur le rebord donnant vers l'extérieur. Pendant un bon quart d'heure il a regardé et encore regardé. Les parents pas loin, l'ont appelé à grands cris et courageusement il s'est lancé dans le grand vide. Donc à 20h04 départ d'un autre oisillon.

.2

.







Le petit dernier.

20h37 il est toujours sur la terrasse. 21h encore là. Je le vois se cacher sous les pots et il reste maintenant silencieux.

Je pensais alors qu'il allait passer la nuit sur la terrasse mais au matin il n'était plus là. Est-il parti le soir ou très tôt le matin? Je ne le saurais pas.

Et c'est la conclusion de cette deuxième nidification. Cinq oisillons se sont envolés, allez bonne chance à eux.











L'installation des caméras qui ont suivi les sorties. A l'intérieur et à l'extérieur cachée dans la végétation.



.


























10 juin Soleil, 18° ven SO 28°
11 juin Soleil, 19° ven SO 30°
12 juin Nuages, 16° vent NO 22°
13 juin Soleil 15° vent NE 24°
14 juin Nuages, Soleil 18° vent E chaleur 30°
15 juin  Soleil 22° vent NO 23° 27°
16 juin Soleil 15° vent NO 23°


17 juin

Soleil 15° vent N 28°



.








Clématites.




Victoire de Varsovie (dernière floraison).  
Jackmanii qui m'a échappée et grimpe allégrement dans le bouleau.
Cardinal (dernières fleurs)
Princesse Kate, une nouvelle.














Dans la série mes p'tites bestioles du balcon...


Une belle petite.



.

Très affairée sur les minuscules fleurs de l'Heuchère marmelade une délicate abeille à la jolie brosse passe de fleur en fleur.


Megachile du rosier.  [ Megachile centuncularis - Hymenoptera Megachilidae-]  

8mm
Femelle bien sûr.


.


















Presque la madame Bibemdum avec ses tergites en gros boudins noirs...

Les bandes de ses tergites sont très en relief séparées d'une courte pilosité blanche.







.








Regardez ma brosse... elle est formée de rangées de poils raides.

Une belle brosse orange jaune aux poils raides qui joue le rôle d'une pelle à pollen.

Construit son nid dans des cavités et parfois au sol. Elle tapisse son nid de feuilles découpées en cercle, souvent du rosier d'où son nom vernaculaire. Sa présence est alors très reconnaissable avec les feuilles ainsi découpées.

(b110617-juin)









18 juin

Soleil 20° vent NE chaleur 30°



.

Butternut.

Hortensia.

Passiflora caerulea
(Passiflore bleue)

Sauge
"La Siesta". Salviaxjamensis.

Phlox haut 'Düsterlohe'.

Hellébore niger (!)















Dans la série mes p'tites bestioles du balcon...




.

Très chic dans sa jolie fourrure le Bourdon des champs.
C'est un fidèle qui revient chaque année.
Les bourdons sont de grands amateurs de bégonias.



Le Bourdon des champs.
[Bombus pascuorum -Hymenoptera Apidae-]  (Common Carder Bee)










(b180617-juin)








Et d'un peu plus loin...



Taille fine d'Avril...


.

Taille fine, étonnamment fine pour ce Syrphe à l'abdomen long terminé en massue. Peu de confusion possible pour donner un nom à ce joli syrphe. L'autre syrphe à l'abdomen fin a des fémurs renflés (Sphegina clunipes).


[Baccha elongata - Diptera Syrphidae Syrphinae-]

9mm
Femelle.



LA SUITE ICI















(ParisParcSc110417-avril)







19 juin Soleil 23° vent E 34.4°
20 juin Soleil 25° vent NE 34.6°


21 juin                                            C'EST L'ETE                                

Soleil 26° vent SE 37°

.






Noël en été par 35°. Et dire qu'elle supporte aussi -15°.



















Charbo: ils sont sortis depuis 12 jours. On entend toujours de temps en temps les jeunes réclamer à grands cris à leurs parents dans le jardin en bas. Juste une brève visite d'un des oisillon qui suivait sa mère sur la terrasse.

Passage du Faucon crécerelle, juste le temps de le voir.




Et d'un peu plus loin...

Une toute belle abeille solitaire pour fêter l"été.



.

Très affairée une élégante abeille se régale de nectar.
J'aime particulièrement cette belle.

Elle est enfouie ici dans la fleur de Knautia arvensis, la Knautie des champs ou  Scabieuse des champs (field scabious), sa fleur bien-aimée.


C'est une Andrène,
L'Andrène de la scabieuse.
[Andrena hattorfiana - Apocrita Andrenidae - ]

Femelle.
15mm


Elle possède une brosse blanche à la patte arrière et a une touffe caractéristique de poils orangés au dernier tergite. Ses ailes sont fumées. Quant à ses couleurs, son abdomen peut être plus ou moins rouge, voire même noir.






.

Elle récolte le pollen pour sa progéniture exclusivement sur les fleurs de la famille des Dipsacacées (elle est oligolectique), comme ici les Scabieuses des champs mais elle peut visiter d'autres fleurs lorsqu'elle cherche du nectar. Ce qui semble être le cas pour celle-ci car sa brosse est toute propre.

Petit détail qui peut expliquer (?) cette brosse propre, chez la Knautie des champs, certains plants n'ont que des fleurs femelles avec seulement du nectar et d'autres plants des fleurs hermaphrodites qui produisent nectar et pollen.

Cette Andrène niche dans le sol sableux, les champs et prairies sèches ou les chemins de passage. Cette abeille est fragile et en danger car elle dépend d'un type de fleur particulier de plus en plus absent et que son environnement de prairies et paturages secs se fait rare. Allez, plantez lui au moins quelques Scabieuses dans les jardins, en plus ces fleurs sont jolies et pas difficiles...

L'abeille coucou Nomada armata est son parasite.

Elle est amusante à voir butiner car elle lève son abdomen  en arrière un peu comme les Megachiles. Pour celle-ci ce n'était pas très typique. Mais en voici d'autres, rencontrées il y a deux ans qui pratiquaient ainsi. On en voit également d'autres chargées du rose pollen des Knauties: l'Andrène de la Scabieuse

(ParisPF130617-juin)



22 juin 

Soleil 28° vent SO 35° nuages



.



Deux jeunes visiteurs ont retrouvé le chemin de la terrasse!

Celui-ci s'est installé pour prendre un bain mais quand sa mère arrive pour boire il en profite pour encore réclamer.

Ils ont 13 jours de sortie maintenant.








Par ces temps très chaud un coin abreuvoir est toujours le bienvenu, pensez-y!










23 juin  Nuages, soleil, 17° vent O 24° fin de la canicule


24 juin 

Soleil, 18° vent O 26°

Charbo 4 jeunes charbo ce matin, deux beaucoup mieux débrouillés.



.

Chouette un bon bain!





















Les deux plus jeunes restent ensembles, même au bain! Ils sont curieux de tout, ils goûtent tout.


.















































25 juin 

Gris, 19° vent O 27°



.











3 d'un coup.

Au moins ils seront propres ils sont toujours dans la baignoire, il faut dire qu'il y a peu d'eau aux alentours.













Dans la série mes p'tites bestioles du balcon...




.

Tiens un revenant! Le mets favori des Isodontias, une jeune sauterelle. 

C'est un juvénile et donc difficile de le déterminer.  Mais il me semble bien que c'est le Méconème fragile déjà présent d'autres années.

Il est posé sur une feuille de tournesol.





Le Méconème fragile.
Meconema meridionale -Orthoptera Meconematidae (ex Tettigoniidae) -]

Un mâle.
8mm

(b19-210617-juin)




.













Pas une nouveauté non plus, une juvénile de Punaise verte.


La Punaise verte.
[Nezara viridula - Heteroptera Pentatomidae-] 

(b200617-juin)












Et d'un peu plus loin...

Un gros nounours...




.

Avril, une grosse "mouche" fourrée, dorée et bien dodue se chauffe au soleil sur une feuille d'arbuste.

C'est un bien joli Syrphe de belle taille qui ressemble à une abeille, d'ailleurs c'est pour une abeille que je l'ai pris de loin.



[Criorhina flocosa - Diptera Syrphidae -]

Femelle.
(14-15mm)




.














La forme des antennes est bien particulière au genre Criorhina. 

Il arbore deux touffes denses de poils blanchâtres aux côtés du tergite 2 ce qui (entre autre) caractérise C. flocosa. Le corps est couvert de poils jaune clair à orange. Les tibias 1 et 2 montrent une petite touffe de poils clairs. Ses ailes sont colorées d'orange.

L'espèce est sylvicole (chênes et hêtres), on trouve ses larves dans le bois en décomposition. Les adultes viennent butiner les ombellifères blancs, ils butinent aussi souvent les fleurs d'arbustes.

(ParisPF200417-avril)








Retour      Suite                                                                                                                                                                                 

                                                                                                                                     

Un bon site. Météo gratuite Paris. meteo-paris.com